Espèces menacées : Flore

Fiches informatives
Retour à liste de items
Hudsonie tomenteuse
Hudsonia tomentosa
Beach heath, sand golden-heather
Flore
Susceptible d'être désignée


Tige: Elles atteignent 15 cm de hauteur et forment des coussins denses et arrondis. Elles sont recouvertes de petits poils gris.

Feuille: Elles sont persistantes, mesurent de 2 à 4 mm de longueur, duveteuses et très nombreuses. Elles sont accolées et cachées par le duvet de la tige.

Fleur: Elles ont un diamètre de 8 mm, elles sont nombreuses et de couleur jaune vif.

Fruit: Ce sont des capsules lisses, de formes rondes et qui contiennent de 1 à 2 graines.

C’est une espèce tolérante à l’ombre, qui participe à la fixation des dunes. Cet arbuste fleurit de la fin-juin à la mi-juillet et ses fruits sont à maturités en août. Les graines de cet arbuste sont par la suite, dispersées par le vent.

Cette plante vit dans les clairières de pins gris et les bleuetières, sur les dunes ou les terrasses de sable, de même que les dunes en bordure des lacs.

Cet arbuste forme des tapis gris, se couvrant de fleurs jaunes.

Il n’y en a aucune.

C’est une espèce sporadique, qui se trouve dans quelques régions du Québec, telles que la Gaspésie, la Côte-Nord, l’Abitibi et notre région. Toutefois, sur le territoire régional, cette espèce a été localisée uniquement dans des secteurs au pourtour du lac Saint-Jean. Elle semble absente du territoire du Saguenay.

Les pratiques d’aménagement forestier et la circulation des véhicules tout-terrain contribuent à l’extinction de cet arbuste. Dans certains secteurs, ce sont les cultures du bleuet et les activités récréotouristiques qui perturbent son habitat.

Cette espèce n’est protégée par aucune loi provinciale et fédérale en vigueur, car elle n’est pas menacée, ni en péril. Cependant, son commerce est contrôlé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et le Centre de données du patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) effectue un suivi de cette espèce.

· Centre du patrimoine naturel du Québec (novembre 2002). Liste des plantes menacées, vulnérables, susceptibles de l’être ou candidates pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Québec, 10 pages.

· Tardif, B., B. Tremblay, G. Jolicoeur et J. Labrecque. 2016. Les plantes vasculaires en situation précaire au Québec. Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Gouvernement du Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Direction de l’expertise en biodiversité, Québec, 420 p.

Cette espèce n’est protégée par aucune loi provinciale et fédérale en vigueur, car elle n’est pas menacée, ni en péril. Cependant, son commerce est contrôlé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et le Centre de données du patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) effectue un suivi de cette espèce.