Espèces menacées : Flore

Fiches informatives
Retour à liste de items
Isoète de Tuckermann
Isoetes tuckermannii
Tuckerman’s quillwort
Flore
Susceptible d'être désignée

Tige: Aucune.

Feuille: Il y en a généralement entre 10 et 45, mais il peut y en avoir plus. Elles ont de 3 à 19 cm de longueur, elles sont dressées, fines et souples. Elles sont de couleur vert clair ou vert jaunâtre.

Fleur: Aucune.

Fruit: Les fruits sont en forme de sacs renfermés dans la gaine des feuilles.

C’est une espèce intolérante à l’ombre.

Cette plante se trouve dans les eaux peu profondes ou sur les rives des rivières.

Son identification ne peut être réalisée que par un examen au microscope.

Les isoètes se ressemblent, mais un examen des spores (semences) au microscope permet de les distinguer.

Cette espèce n’a été mentionnée qu’en deux endroits dans notre région, un secteur au Saguenay et un autre au lac Saint-Jean. Cependant, les dernières observations reliées à cette isoète, sur le territoire régional, ont été réalisées en 1922 et en 1932. Depuis, cette espèce n’a pas été revue.

La construction de barrages et les aménagements récréotouristiques modifient son habitat.

Cette espèce étant seulement susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable au Québec, aucune loi ne la protège, mais son commerce est contrôlé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De plus, les observations concernant l’isoète de Tuckermann sont disponibles au Centre de données du patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

· Frère Marie-victorin (2002). Flore Laurentienne, 3ième édition. Québec: Gaëtan Morin éditeur, 1093 pages.

· Centre du patrimoine naturel du Québec (novembre 2002). Liste des plantes menacées, vulnérables, susceptibles de l’être ou candidates pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Québec, 10 pages.

 

· Gouvernement du Canada (2005, 16 juin). Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Site consulté le 31 octobre 2005.

· Labrecque, Jacques (2003). Informations complémentaires, formation botanique Saguenay–Lac-Saint-Jean. Québec, 1 page.

Cette espèce étant seulement susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable au Québec, aucune loi ne la protège, mais son commerce est contrôlé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De plus, les observations concernant l’isoète de Tuckermann sont disponibles au Centre de données du patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).