La navigation sur la rivière Saguenay

La biodiversité fragile du Saguenay

  • Le béluga 

  • L'anguille d'amérique

  • Le phoque commun

  • L'esturgeon noir

  • Et de nombreuses autres espèces de poissons

La rivière Saguenay est une voie maritime navigable à l’origine du développement de la région. Sa circulation a déjà été beaucoup plus importante, notamment avec l’exportation du bois. Son utilisation par de grands navires a périclité, mais reprend tranquillement de la vigueur. En effet, l’augmentation du nombre de bateaux de croisière et les nouveaux projets de développement industriel risquent d’exercer de nouvelles pressions sur la rivière Saguenay. Plusieurs nouveaux projets risquent d’entrainer une augmentation du transport maritime dans la rivière et l’effet cumulatif de ce transport pourrait avoir un impact négatif sur son écosystème, notamment sur le béluga.

 

Au lieu d’étudier les impacts projet par projet, il serait primordial de réaliser une étude portant sur l’effet cumulatif du transport maritime sur la rivière Saguenay. Il serait essentiel pour les acteurs locaux et régionaux de s’assoir ensemble pour déterminer comment les activités anthropiques peuvent cohabiter tout en favorisant l’atténuation des impacts sur l’environnement. Rappelons que la rivière Saguenay fait partie du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent et que des démarches sont entamées pour reconnaitre le fjord comme un site du patrimoine mondial reconnu par l’UNESCO.

 

Positions CREDD

 

Biodiversité

  • Les mesures visant à contrôler la vitesse des transporteurs sur le Saguenay devraient être identifiées et détaillées pour réduire l'impact sur la biodiversité
  • Tous les bruits d'origines anthropiques, associés aux bateaux, au chargement de ceux-ci, etc., doivent être étudiés pour être réduits au maximum et ainsi amoindrir les pressions sur la biodiversité fragile du Saguenay.

Effets cumulatifs

  • La plupart des projets avec un impact environnemental ne prennent pas en compte l'effet cumulatif (impact d'un projet qui s'ajoute aux activités déjà existantes). Le CREDD recommande tous les projets calcule l’effet cumulatif sur les cinq composantes les plus importantes (qualité de l’eau, habitat du poisson, faune aquatique, utilisation du territoire, qualité de vie)