Nos publications

1 pierre, 2 coups: convertir une structure de béton en espace vert et promouvoir l'autonomie alimentaire
25 Mai 2017
1 pierre, 2 coups: convertir une structure de béton en espace vert et promouvoir l'autonomie alimentaire

Un article de Félicia Pivin de l'Éco-Kartier du centre-ville de Chicoutimi paru dans l'édition du printemps de la revue web l'Éco !

Quoi de plus stimulant que de travailler à la réalisation d'un projet collectif? Ce faisant, on se donne les moyens d'améliorer son environnement et on partage ses talents avec ses concitoyens. La culture collective d'un jardin au centre-ville est déjà une belle réussite en soi, mais la culture d'un espace situé sur un autogare offre une expérience extraordinaire sur les plans humain et environnemental. 

L'aménagement collectif d'un jardin est stimulant, puisqu'il présente son lot de défis. Des citoyens de Chicoutimi l'ont constaté le 12 mars dernier, lors d'une rencontre de remue-méninges. En deux heures, nous avons établi les balises d'un jardin au centre-ville de Chicoutimi. Ce jardin, appelé provisoirement Jardin 2, sera situé sur l'autogare adjacent à l'ancienne école primaire La Source.

Pourquoi Jardin 2? Simplement parce qu'il existe un premier jardin. En effet, depuis 2009, l’Éco-Kartier du centre-ville de Chicoutimi (EK) propose différentes voies à tous les citoyens et citoyennes qui souhaitent s'impliquer pour bâtir un milieu de vie agréable. Le Jardin des maraîchers urbains, l'un de ses projets porteurs, est né d’un besoin de voir le centre-ville se reverdir et devenir, petit à petit, un lieu de production alimentaire. C’est aussi un espace autogéré où nous aimons nous retrouver afin de jardiner, d'échanger et de découvrir des techniques de jardinage, de compostage et de revalorisation.

 

Consultez l'article complet dans l'édition du printemps de l'Éco !