Nos publications

La collecte des matières organiques : le bac brun, la meilleure solution
2 Mars 2018
La collecte des matières organiques : le bac brun,  la meilleure solution

Le Conseil régional de l’environnement et du développement durable du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CREDD) prône l’utilisation d’un système de bacs bruns pour la récolte des matières organiques à Saguenay.

Le CREDD a suivi avec grand intérêt les deux consultations au sujet de la collecte et du traitement des matières organiques à Saguenay. Il a analysé les deux scénarios de collecte proposés par la ville et est d’avis que l’utilisation du bac brun est la meilleure alternative.

Le bac brun a été mis en place dans de nombreuses municipalités et villes et semble jusqu’à présent être la meilleure solution pour la récolte des matières organiques (restes de tables, tonte de pelouse, etc.). Il s’agit de la solution la plus éprouvée et la plus répandue au Québec, plus de 360 municipalités l’ont déjà adoptée. Contrairement à l’autre option, le risque technologique associé à ce mode de collecte est très faible, voire complètement nul.

Aussi, on observe actuellement au Québec une volonté des municipalités de bannir les sacs de plastique dans les épiceries et commerces dans un but environnemental. Or, l’option de la collecte par sac générera plus de 10 665 000 sacs de plastique par année, et ce uniquement sur le territoire de la ville de Saguenay. Sur 20 ans, on parle de 213 300 000 de sacs de plastique qui finiront potentiellement à l’enfouissement. Le CREDD croit qu’il s’agit d’un scénario qui va à l’encontre du principe même de réduction à la source.

Par ailleurs, le CREDD aimerait encourager une approche régionale dans la collecte et le traitement des matières entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean. Le CREDD souhaite donc que le bac brun soit annoncé au Saguenay comme il l’a déjà été au Lac-Saint-Jean. Le CREDD est d’avis que les efforts combinés du Saguenay et du Lac-Saint-Jean seraient en effet plus efficaces que des stratégies séparées. La communication, par exemple, pourrait ainsi être réalisée à l’échelle régionale et aurait de bien meilleurs résultats.

Le CREDD encourage la population à exprimer son opinion sur le sujet et à déposer un mémoire lors de cette consultation d’ici le 26 mars 2018.