Nos publications

Projet de terminal maritime en rive nord du Saguenay
5 Septembre 2018 à 9:00
Projet de terminal maritime en rive nord du Saguenay

Le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) du Saguenay-Lac-Saint-Jean se questionne sur la pertinence d’un nouveau terminal maritime en rive nord du Saguenay.

Le CREDD s’inquiète qu’un projet d’une telle ampleur voie le jour alors que le terminal maritime de Grande-Anse est déjà en place et disponible, puisqu’utilisé à environ 20 % de sa capacité. La ligne ferroviaire mise en service en 2015 pour le desservir devrait aussi être prise en compte, puisque l’Administration portuaire du Saguenay a déboursé 38 M$, afin d’optimiser cette zone industrialo-portuaire déjà existante.

Comme le MDDELCC, le CREDD considère que l’argument multiusager avancé par le promoteur n’est pas adéquat, et questionne cet aspect du projet. Dans son rapport, le MDDELCC affirme qu’il est très peu probable que d’autres projets miniers d’envergure voient le jour d’ici la fin de l’exploitation d’Arianne Phosphate et recommande d’« évaluer la faisabilité financière de l’utilisation d’infrastructures de transports ferroviaire et portuaire existantes pour le transport du concentré produit. »

Selon le rapport du BAPE sur le projet minier, Arianne Phosphate « a surtout considéré les aspects économiques dans le choix des scénarios de transport »2, ce qui porte le CREDD à considérer que le terminal maritime n’est pas la meilleure des solutions. L’annonce de la construction d’un pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini qui a eu lieu dernièrement, pourrait même favoriser un changement de scénario et l’optimisation des infrastructures régionales existantes.

Des voix s’élèvent maintenant contre le terminal maritime et nous croyons que le gouvernement fédéral devrait remettre en question la construction de ce terminal. C’est pourquoi le CREDD a écrit à la Ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Mme Catherine McKenna, pour lui faire part de ses préoccupations dans le dossier.