Nos publications

Agriclimat: les producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sensibles aux changements climatiques !
9 Avril 2019 à 9:00
Agriclimat: les producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sensibles aux changements climatiques !



La Fédération régionale de l’UPA du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ), annonce le lancement du projet « Agriclimat » dans la région.
 Le CREDD est fier d'avoir participé financièrement à ce projet. 

L’initiative, qui vise à rendre les fermes québécoises plus résilientes aux changements climatiques, est rendue possible grâce à la contribution financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), par l’entremise de son programme Prime-Vert, et du Conseil régional de l'environnement et du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CREDD). 

Le projet provincial Agriclimat est coordonné par le CDAQ et rendu possible grâce au financement offert par le Fonds verts dans le cadre du programme Action-Climat Québec du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Le projet, dans son ensemble, consiste à documenter, grâce à la collaboration d’Ouranos, les changements climatiques (CC) anticipés à l’horizon de l’an 2050 et susceptibles d’influencer l’agriculture québécoise. Les changements climatiques touchent particulièrement le secteur névralgique de l’économie québécoise qu’est l’agriculture. De nombreux impacts sont attendus, notamment sur la gestion de l’eau et des sols, la gestion des ennemis des cultures et la régie des troupeaux d’élevage.

Avec Agriclimat, le CDAQ offre de l’information et une approche permettant aux producteurs agricoles de s’impliquer dans la recherche de solutions. Le projet, vise à ce que les communautés locales, comme celle du Saguenay–Lac-Saint-Jean, se mobilisent et s’engagent dans des initiatives qui soutiennent l’adoption de pratiques adaptées aux changements climatiques dans une perspective de développement durable et ce, pour assurer la pérennité des terres agricoles et le développement de l’agriculture régionale.

Les enjeux et les mesures d’adaptation prioritaires à l’échelle de la ferme et de la région seront développés par un groupe de travail composé de producteurs agricoles et d’intervenants du milieu. Des rencontres auront lieu afin de consulter les producteurs. Ces derniers pourront ainsi se prononcer sur les actions à entreprendre qui feront partie du plan d’adaptation régional. De plus, six webinaires sont offerts à tous afin d’approfondir différents sujets en lien avec les changements climatiques et l’agriculture du Québec.

Le Groupe multiconseil agricole du Saguenay–Lac-Saint-Jean (GMA) et le Club Conseil Bleuet sont de précieux partenaires du projet. Plusieurs de leurs conseillers, ainsi que les responsables du projet à la Fédération régionale de l’UPA, bénéficieront d’un accompagnement adapté à la région en plus de mettre à profit leurs connaissances dans le cadre des activités du projet.

Le projet, d’une durée de 18 mois, comprendra l’organisation d’un forum régional qui permettra aux producteurs agricoles et aux intervenants d’échanger sur le plan d’adaptation aux changements climatiques de la région et à identifier des actions locales à initier pour soutenir l’adaptation du secteur agricole.

« L’agriculture au Saguenay–Lac-Saint-Jean, comme ailleurs sur la planète, doit se préparer à vivre les changements climatiques. En tant qu’agriculteurs, nous sommes constamment sollicités pour adapter nos pratiques et nos marchés aux exigences du climat. On en a eu encore un exemple cet été avec la sécheresse qu’on a vécue et qui a privé de nombreux producteurs d’une bonne partie de leur récolte de foin. Le projet Agriclimat nous permettra de mieux saisir l’ampleur des changements à venir et de trouver des solutions concrètes et durables pour maintenir nos sols en santé, améliorer la gestion de l’eau et assurer la pérennité de la production alimentaire de la région ». Mario Théberge, président de la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Saguenay–Lac-Saint-Jean

 « La mission du CREDD est de sensibiliser, concerter et mobiliser les acteurs de la collectivité pour la protection de l’environnement dans une perspective de développement durable. Par son approche mobilisatrice, le projet Agriclimat est pertinent, car il engendrera de meilleures interventions des producteurs agricoles pour répondre aux aléas du climat. Nous sommes confiants que la voie de l’adaptation aux changements climatiques est une des solutions pour faire face aux nombreux défis environnementaux ». Tommy Tremblay, directeur général du Conseil régional de l'environnement et du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CREDD) 

Acteur économique de premier plan pour notre région et pour le développement de nos communautés rurales, l’agriculture d’aujourd’hui au Saguenay–Lac-Saint-Jean regroupe plus de 1 200 producteurs et productrices, générant un revenu d’affaires annuel de plus de 270 millions de dollars, qui sont réinvestis, en grande partie, dans notre région.


Sur la photo : M. Tommy Tremblay (CREDD), M. Mario Théberge (UPA) et Mme Sarah Delisle (CDAQ) 

Pour plus d'informations sur le projet, consultez le site Web d'Agriclimat.