Nos publications

FERME GUYDARI | DES PRODUCTEURS AGRICOLES QUI ONT LA PROTECTION DE L’EAU À CŒUR
13 Août 2019
FERME GUYDARI | DES PRODUCTEURS AGRICOLES QUI ONT LA PROTECTION DE L’EAU À CŒUR

Le CREDD met de l’avant des acteurs agricoles qui posent des actions visant à préserver les ressources en eau et ainsi contribuer à la lutte contre la prolifération des algues bleu-vert. 

Entretient avec M. Richard Lévesque de la ferme GUYDARI à Normandin, au Lac-Saint-Jean. 

_____ 

Depuis plusieurs années, M. Lévesque et son équipe ont la santé de l’eau à cœur. Pour le producteur, la protection des cours d’eau nous sert autant qu’elle sera utile aux générations futures.

Tout a commencé il y a vingt ans lorsque l’équipe a installé une structure d’entreposage pour les fumiers. Les cours d’eau ont alors été clôturés et des abreuvoirs ont été aménagés près des bâtiments, incitant ainsi les bêtes à cesser de boire dans les cours d’eau.

Puis, il y a une dizaine d’années, la ferme a profité d’un programme pour aménager des bandes riveraines avec l’aide d’une équipe de professionnels. Une restauration des sorties de drain, alors refaites avec différents matériaux, a été réalisé dans le but d’atténuer les problèmes d’érosion.

Des bienfaits notables

Parmi les bienfaits constatés suites aux efforts d’aménagement, le producteur a relaté que les bandes riveraines stabilisent les berges, réduisent les inondations et bloquent le vent en plus de permettre une revitalisation de l’écosystème. Elles commencent également à créer de l’ombre et cela est bénéfique pour les bêtes. Le producteur a également souligné le côté esthétique de cette belle bande de végétaux.

Certes, plusieurs années sont nécessaires pour que ces plantations de végétaux agissent de façon optimale, mais la patience en vaut la peine et les résultats sont bel et bien présents. Un bénéfice concret est tiré à long terme.

Un mot pour tous les producteurs agricoles

Au fait des craintes des autres producteurs, M. Lévesque a souligné le fait que l’implantation de bandes riveraines cause en effet une petite perte de terrain, tout en indiquant que lorsqu’il n’y a pas d’arbre, de la mauvaise herbe pousse et occasionne tout de même une perte d’espace de culture. Il a précisé que les bandes riveraines ne nuisent ni aux cultures ni aux animaux et l’ombre causée ne dérange pas la récolte des foins humides, puisque que les méthodes de confection de balles rondes sont adaptées.

Satisfait de ces aménagements actuels, M. Lévesque n’écarte pas la possibilité d’apporter de nouvelles améliorations à son terrain. Il continue de se tenir au courant des différents programmes disponibles.

Le CREDD salue le travail de la ferme Guydari et encourage les producteurs agricoles à agir dans le même sens!

 

   

Richard Lévesque nous présente fièrement ses bandes riveraines. 

***

En savoir plus sur le dossier Pour la santé de nos plans d’eau

En 2007, suite à la forte médiatisation de la problématique des algues bleu-vert, la population et les intervenants locaux se sont mobilisés afin de prendre des mesures pour contrer cet enjeu. Ainsi, en 2008, un premier plan de prévention a été produit.

En 2014, un bilan ainsi qu’une journée de réflexion ont mené à une nouvelle mouture du plan : le Plan de prévention contre la prolifération des algues bleu-vert au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Édition 2015-2020.

 

  Rejoignez-nous!