Information

Des algues bleu-vert, c'est quoi?

Bien qu'elles soient appelées algues, les algues bleu-vert se classent plutôt dans la famille des bactéries cyanobactérie. Elles sont en quelque sorte de minuscules particules vivantes présentes naturellement dans la colonne d'eau de nos lacs.   À faible concentration, ces algues bleu-vert n'engendrent aucun problème significatif. Par contre, sous certaines conditions, elles peuvent connaître une prolifération très rapide et ainsi développer ce que nous appelons une «fleur d'eau» de cyanobactéries (similaire à un déversement de peinture verte ou bleue). Plusieurs facteurs peuvent contribuer à cette formation, principalement un apport trop important en phosphore, ce qui entraîne une rapide prolifération de la fleur d'eau. La production et la diffusion du phosphore sont issues, entre autres, d'activités humaines comme la déforestation, l'agriculture, l'établissement en bordure des lacs, l'utilisation de produits nettoyants avec phosphates, pour ne nommer que ceux-ci.  

 

 

Risques pour la santé

Certaines algues bleu-vert produisent des substances toxiques qui peuvent causer des problèmes de santé. Par exemple, une personne peut présenter des symptômes de gastro-entérite ou ressentir une irritation de la peau ou de la gorge après avoir bu de l’eau contaminée par les algues bleu-vert ou après être entrée en contact avec celle-ci.

Si vous avez été en contact direct avec des fleurs d’eau ou de l’écume ou que vous avez avalé de l’eau contaminée par les algues bleu-vert, surveillez l’apparition des symptômes suivants :

  • maux de ventre;
  • diarrhée;
  • vomissements;
  • maux de tête;
  • fièvre;
  • irritation de la peau;
  • irritation de la gorge.

Si l’un ou plusieurs de ces symptômes se manifestent dans les 24 à 48 heures après le contact avec l’eau contaminée, vous pouvez communiquer avec Info-Santé 8-1-1 ou consulter un médecin. Précisez que vous avez été en contact direct avec des algues bleu-vert ou que vous avez avalé de l’eau contaminée par celles-ci.

Source : Portail santé, mieux-être du Québec

 
 

Capsules informatives du MDDELCC

Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

 
      

Comment agir? / Quoi faire?

Des habitudes simple à changer 

  • Renaturaliser votre bande riveraine ;
  • Cesser l'utilisation d'engrais sur vos pelouses à proximité des lacs ;
  • Si vous possédez une fosse septique, faite vérifier son efficacité régulièrement ;
  • Former une association de riverains vous permettra de faire des actions communes ;
  • Utiliser des savons sans phosphates et biodégradables.

 

À éviter en présence d'algues bleu-vert

À forte concentration, en particulier lorsque les fleurs d'eau sont visibles, les cyanotoxines produites par les algues bleu-vert peuvent avoir des effets néfastes sur la santé.

C'est dans cette situation qu'il est important de prendre certaines précautions.
Au toucher, les symptômes principalement vus sont :
  • Irritation des yeux  
  • Irritation de la peu   
  • Irritation des oreilles et du nez   
Par ingestion, les symptômes peuvent être plus graves : 
  • Nausées  
  • Vomissements   
  • Douleurs abdominales  
  • Diarrhées  
  • Une ingestion en grande quantité peut affecter le foie ou le système nerveux
Le Ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) vous conseille fortement en cas de présence de fleurs d'eau d'éviter tout contact avec la zone contaminée. Vous devriez éviter de pratiquer la baignade, le kayak, le canot et toutes autres activités aquatiques qui vous mettraient en contact avec celles-ci. Bien sûr, ne buvez pas cette eau. Pour ce qui est des poissons pêchés dans une eau contaminée, le MSSS vous recommande de consommer la chair de poisson avec modération et de ne pas consommer les viscères, comme le foie.   Il est important de s'assurer que vos enfants ne s'amusent pas dans une zone contenant des fleurs d'eau. Celles-ci sont souvent présentes en bordure des plages et peuvent être attrayantes pour les enfants avec leur couleur verte. De plus, les jeunes enfants sont plus susceptibles de boire l'eau du lac, ce qui pourrait engendrer des problèmes de santé.
 

Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL)

Depuis 2004, vous pouvez contribuer à la surveillance de la qualité de l'eau de votre lac. Que vous soyez riverain, pêcheur ou membre d'un organisme, il suffit d'avoir à cœur la santé de votre lac pour être un bon candidat au Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL). Le Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) met à votre disposition une trousse d'échantillonnage qui vous permettra d'approfondir vos propres connaissances sur votre plan d'eau en plus d'apporter des informations importantes au MDDELCC et à votre région.

 

Objectifs du RSVL :
  • Offrir de l'information aux riverains sur l'état de leur plan d'eau et les sensibiliser;  
  • Acquérir des données sur la qualité de l'eau des lacs du Québec ;  
  • Dépister les lacs qui montrent des signes de dégradation ;
  • Suivre l'évolution de ces lacs dans le temps ;  
  • Favoriser la prise en charge des problèmes et des solutions à l'échelle locale;    De plus en plus, l'effet négatif de la présence humaine se fait sentir sur les plans d'eau du Saguenay–Lac-Saint-Jean ; il est maintenant temps pour nous de se prendre en main afin de préserver la santé de nos plans d'eau.

Les informations nécessaires afin de rejoindre le programme du RSVL

Vous pouvez également contacter en tout temps le Conseil régional de l'environnement et du développement durable pour vos interrogations générales et celles qui concernent le processus de mise en place du protocole d'utilisation du Réseau de surveillance volontaire des lacs.