L'agrandissement du LET

Les enjeux incontournables

En collaboration avec d’autres organismes oeuvrant dans le domaine de l’environnement, le CREDD a identifié 4 enjeux incontournables :

  • Valorisation des matières résiduelles
  • Espèces à statut particulier (Paruline du Canada)
  • Changements climatiques
  • Qualité des écosystèmes

Ces enjeux ne sont pas les seuls mais les principaux que nous avons identifiés en tant que conditions sans lesquels le projet ne nous parait pas acceptable.

Documentation

Résumé du projet

Source: RMR du Lac-Saint-Jean

Le lieu d’enfouissement technique (LET) d’Hebertville-Station a ouvert ses portes en 2014 pour traiter les matières résiduelles des 36 municipalités du Lac-Saint-Jean et de la communauté montagnaise de Mashteuiatsh. La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) est le promoteur de ce projet. 

À la fermeture du LET de Laterrière, la Ville de Saguenay et la MRC du Fjord-du-Saguenay ont du trouver un site capable d’accueillir leurs déchets et se sont donc tournés vers le LET d’Hébertville-Station. Afin d’accueillir les matières résiduelles de l’ensemble la région, des travaux d’agrandissement de l’aire d’enfouissement technique seront nécessaires.

 

Videos

Statut

La procédure d’évaluation environnementale est actuellement en cours.

Notre position

 

  • Approfondir les recherches et établir un plan de préservation de la paruline du Canada sur le site du LET
  • Établir des mesures d’atténuation ou de compensation des d’émission de gaz à effet de serre, pendant la période de construction et d'exploitation.
  • Effectuer l’entretien et le nettoyage de la machinerie à plus de 50 mètres des milieux humides ou utiliser une membrane étanche ou capable d’absorber les substances pétrolières qui pourraient se répandre sous la machinerie.
  • Encourager la réduction à la source en tout temps
  • Implanter le plus rapidement possible la collecte des matières organiques putrescibles 
  • Mettre en œuvre un système efficace de recyclage du polystyrène
  • Responsabiliser davantage les citoyens et les producteurs dans la gestion des déchets