Complexe de liquéfaction et d’exportation de gaz naturel (Projet Énergie Saguenay de GNL Québec)

Les enjeux incontournables

En collaboration avec d’autres organismes oeuvrant dans le domaine de l’environnement, le CREDD a identifié 4 enjeux incontournables :

  • Le morcellement du projet
  • Augmentation du trafic maritime sur le Saguenay
  • Émission de gaz à effet de serre (GES)
  • Provenance et méthode d’extraction du gaz naturel

Ces enjeux ne sont pas les seuls mais les principaux que nous avons identifiés en tant que conditions sans lesquels le projet ne nous parait pas acceptable.

Notre mémoire

À venir

 

Avec son projet Énergie Saguenay, le promoteur GNL Québec développe un projet d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Grande-Anse, à Saguenay.

Le projet complet comprend la construction d’un complexe de liquéfaction et d’entreposage de gaz naturel, et dépend de l’installation d’un nouveau gazoduc d’une longueur de 750 km reliant le réseau existant dans le nord-est de l’Ontario au complexe de liquéfaction au Saguenay. Il implique aussi des installations permettant l’exportation de GNL vers les marchés internationaux, principalement l’Asie et l’Europe.

L’usine projetée aurait une capacité de production de 11 millions de tonnes métriques de GNL par an, soit 44 millions de mètres cubes par jour, et serait alimentée par du gaz naturel provenant de l’Ouest canadien. Le transport du GNL se ferait par voie maritime sur le Saguenay, à raison de 3 ou 4 navires-citernes par semaine, pour un total approximatif de 320 passages par année.

Statut

La procédure d’évaluation environnementale est actuellement en cours.